… en intérieur et au balcon.

Le premier avantage réside dans le gain de poids important par rapport à la culture classique. Un litre de terre mouillée pèse en effet entre 1,5 et 1,7 kg, contre environ 0,5 kg/l pour les billes d’argile – compte tenu de la réserve d’eau présente en partie basse.
Le gain en volume accroît encore cet avantage. Les plantes exigeantes, tout comme les arbustes, voire les arbres, grandissent, fleurissent ou fructifient tout aussi bien sinon mieux qu’en terre dans des volumes de bacs notablement réduits (de l’ordre de 50 %)…
Le gain en propreté, évident, le devient plus encore par temps de pluie, quand les bacs sont placés non loin d’un mur ou d’une surface vitrée.
Enfin, la réserve d’eau simplifie la gestion du jardin, notamment en périodes de vacances. Selon la nature des plantes et la saison (floraison, fructification), deux à quatre arrosages par mois suffisent largement…

Les fournitures

Un pot ou bac étanche.
Une jauge correspondant à la hauteur du pot
Un volume de billes correspondant à celui du pot ou du bac. Choisissez des billes de petit calibre pour une plantule en petit pot, ou directement de gros calibre pour transplanter par exemple un pied de vigne dans un bac de quinze à vingt litres ou plus grand.
Un flacon d’engrais liquide, à doser en respectant scrupuleusement les indications portées sur l’emballage.
Éventuellement, une boîte d’engrais en poudre, et, facultatif mais pratique en grand bac, un semoir pour l’épandre ; un tuteur et des attaches.

Les dosages en engrais solide

Leur efficacité ne fait pas l’unanimité. Comme tout apport nutritif, il doit varier selon la saison et l’activité de la plante : la floraison et plus encore la fructification ont des exigences très élevées, par exemple… Mais ici, il ne faut pas oublier que cet apport n’est pas un engrais de complément : il représente l’essentiel de l’alimentation.
Il existe une  » formule  » totalement empirique, à faire frémir les scientifiques, mais  » qui marche  » assez bien : la hauteur de la plante en centimètres divisée par deux donne la dose nécessaire en millilitres de poudre ; dose à majorer de 30 % pour les plantes d’extérieur. Et même si les emballages de poudres portent la mention  » longue durée – deux fois par an « , l’expérience prouve que les plantes à fleurs ou à fruits se portent bien mieux avec un épandage au début du printemps, un autre trois mois après et un troisième à l’automne… sans oublier les arrosages réguliers enrichis en éléments nutritifs solubles du commerce.

Mais aussi...

Quelles variétés de plantes en hors-sol ?

Quelques variétés de plantes facilement cultivable en culture hors-sol : Plantes comestibles : La tomate, le concombre, la courgette, la laitue, le poivron, les piments, les épinards, les brocolis, les

Débuter sans risque

Cette technique convient à quasiment tous les végétaux (on fait pousser des cactées ou des euphorbes, en hydroculture) mais il vaut mieux, la toute première fois, se lancer avec une

Les avantages de l’autoproduction végétale

Culture biologique réalisée en pleine terre avec les engrais naturel 100% végétal Master grower bio Végan ! L’autoproduction végétale a de nombreux avantages, tels que : Économie d’argent : en